Francais
English
Loustalneou
Chambres d'hôtes en Lot et Garonne

XIVe siècle : les origines

A l'origine, Loustalneou est un château érigé au XIVe siècle. A l'époque, le pays gascon était tiraillé entre le duc de Toulouse, les anglais et le roi de France. Les chevaliers locaux ont donc dû construire de nombreux châteaux défensifs dont, dit-on, certains étaient équipés de souterrains. Il y a par exemple pas moins de 3 châteaux ou traces de châteaux à moins de 1 km du site: le château de Lagarde, celui de Cap et celui de Joatas. Le chateau de loustalneou, lui, n'a pas eu un destin glorieux, car, après avoir affronté plusieurs siècles de conflits, c'est finalement une malheureuse bougie qui aura eu raison du bâtiment principal en 1907. En lot de consolation, il reste la chapelle, la cave, la buanderie, les écuries, deux tours, et une muraille.

Au XXe siècle: le site et et famille Jeanjean

C'est à ce moment qu'intervient la famille Jeanjean. Au début du XXieme siècle, Germain et Alberte achètent le site avec pour ambition de le remettre en état. Cependant il semble que le projet eût été un peu trop ambitieux et a finalement été modifié pour monter une maison de maître dans les années 1930. La structure de la maison est traditionnelle pour l'époque: une maison carrée avec un étage et deux murs de refends. Les murs sont montés avec les pierres du château mais, à notre grand désespoir, les angles en béton. A l'intérieur, à chaque étage, un large couloir dessert 4 pièces à la fonctionnalité bien définie. Quant au reste du site, la chapelle est transformée en forge. M Jeanjean, décédé suite aux conséquences de la guerre 14-18, été remplacé par son fils ainé, Charles, qui, à 18 ans, a dû prendre en charge la famille, l'exploitation agricole et la fin des travaux de la maison. La maison a ensuite été améliorée au fil du XIXe siècle (eau, chauffage, téléphone, etc...). Le site est progressivement passé des mains de Charles Jeanjean à celles de son fils Guy, qui entretient et développe l'activité jusqu'à la fin du siècle dernier. La maison n'est plus habitée à partir des années 1990 suite aux décès de Charles et Marcelle Jeanjean.
XXIe : le renouveau Sur La fin du XXe siècle et le début du XXIe siècle, la maison a été marquée par les dégâts du temps:
- une des tours, dépourvue de son toit, à littéralement implosée lors de la tempête de 1999
- la chapelle et l'angle de la muraille se sont effondrés en 2012 suite à un printemps particulièrement pluvieux.
Nous (Laetitia COUMAU - fille de Guy Jeanjean, et Romain COUMAU) reprenons la maison en 2012, s'engage alors un lifting complet de la maison en vue d'ouvrir les chambres d'hôtes: rénovation de la toiture, isolation, vitrage, électricité, plomberie, chauffage/refroidissement, cheminées, terrasses, disposition des pièces etc... Il aura fallu pas moins de 4 années de chantier pour remettre la maison au goût du XXIe siècle.
L'activité chambres d'hôtes commence en 2017 avec deux chambres.